Financements et aides

Financements, aides pour votre projet de création, reprise d’entreprise.

Je vous accompagne aussi dans cette étape. De façon optionnelle, vous pouvez me demander de vous accompagner dans vos rendez-vous avec vos financeurs.

Si toute l’étude précédente a été bien menée, cette étape se passe relativement bien.

Prudence toutefois car la conjoncture économique influence la confiance des banques et donc leurs capacités à financer des projets.

Si votre projet sort des sentiers battus, les banques classiques ont aussi plus de mal à financer car elles n’ont pas de références. Pour elles, cette situation représente un risque.

Ceci renforce l’intérêt de produire une étude sérieuse pour rassurer vos interlocuteurs.

   

Quels financements peuvent financer votre projet ?

Vos apports personnels

A voir au cas par cas mais il serait bon que vous réunissiez à titre personnel ou avec vos associés au moins 30% de l’ensemble des besoins financiers de votre plan de financement.

Pour certains projets, c’est même 40 voir 50% qu’il vous faudra réunir car les particularités de votre projet feront que les banques classiques exigeront ce niveau d’apport.

Les prêts bancaires et BPI FRANCE

Tous les réseaux bancaires nationaux financent la création d’entreprise. Certains réseaux ont même mis en place l’octroi de prêts à 0% en complément de leurs prêts bancaires classiques.

 Mon conseil : choisissez votre banquier avant d’attacher de l’importance à l’enseigne. Vous avez besoin d’un interlocuteur qui comprend votre projet et votre fonctionnement. Beaucoup de créateurs et repreneurs d’entreprise négligent l’aspect relationnel dans leurs choix. Ils se concentrent sur le taux ou les frais de dossier. Pourtant, la relation sera importante au moment de négocier d’autres financements ou facilités à des moments clés de la vie de votre entreprise.

Faites bien écrire ce que vous obtenez car votre conseiller bancaire a de fortes chances de changer au cours de la vie de votre entreprise.

BPI FRANCE la banque publique d’investissement : https://www.bpifrance.fr . Intervention sous forme de subventions, prêts ou garanties. C’est un intervenant majeur sur les projets innovants, start-up…

Les structures qui financent davantage les projets qui ont du sens

Les prêts à 0% :

Deux grands réseaux nationaux accordent des prêts à 0% qui facilitent ensuite l’obtention des prêts bancaires classiques. L’obtention de ces prêts représentent une forme de reconnaissance du sérieux de votre projet. C’est ce qu’on appelle l’effet de levier.

  • Initiative France : https://www.initiative-france.fr/ 

    Plus de 200 associations départementales maillent le territoire et peuvent vous accorder des prêts à 0% à hauteur généralement de vos apports. Ce réseau finance aussi les projets de développements.

  • Réseau Entreprendre : https://www.reseau-entreprendre.org/fr/accueil/

    Plus de 100 associations locales maillent le territoire et peuvent vous accorder des prêts à 0%.

 

Les prêts de l’ADIE : https://www.adie.org. 

Plus de 140 agences maillent le territoire national. Des prêts de maximum 10 000 € si vous n’avez pas accès à un crédit bancaire classique. Le prêt sera remboursable sur 36 mois à un taux supérieur aux taux bancaire classique. Vous devrez trouver une personne physique dans votre entourage qui se portera caution à hauteur de 50%.Un prêt à 0% sous conditions pourra compléter votre prêt.

 

LA NEF : https://www.lanef.com/

La NEF finance les projets de création, reprise et développement d’entreprise ayant une dimension écologique, sociale ou culturelle.La terre, l’eau, l’air, les forêts, mais aussi les savoirs et les cultures, sont autant de biens communs actuellement menacés par nos modes de production et de consommation.Nef partage avec nombre de ses contemporains le sentiment d’urgence d’une autre économie qui ne menace plus les personnes et la nature. C’est pourquoi, par son action, elle se veut être un outil efficace au service de tous les acteurs de la transition écologique et sociale : paysans bio, entrepreneurs sociaux, groupes d’habitants, monde associatif, collectivités locales, etc.La Nef offre ainsi aux épargnants la possibilité d’exercer leur responsabilité sur leur argent en leur permettant de l’orienter vers des solutions de financement adaptées à tout projet économique porteur de sens et d’intérêt général.Depuis 25 ans, la Nef a su développer une véritable expertise du financement des filières bio, du commerce équitable, des énergies renouvelables ou encore de l’insertion par l’activité économique.
Particulièrement orientée vers l’innovation sociale et environnementale, elle soutient fortement la création d’activités et accompagne les nouvelles formes d’entreprendre fondées sur les circuits-courts et sur la participation citoyenne.

 

LES CIGALES : https://www.cigales.asso.fr/

Issu de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS), dans les années 80, le mouvement des CIGALES s’est construit sur le constat qu’il est possible à de simples citoyens d’accompagner celles et ceux qui se lancent dans la grande aventure de la création ou du développement d’entreprise.
L’épargne de proximité des citoyens qui composent la CIGALES est mis au service des entrepreneurs et de leurs projets sous la forme d’un apport financier au capital, d’un soutien humain et de conseils adaptés. Un regard extérieur permet à l’entreprise de passer plus sereinement ses premières années d’existence.

Le crowdfunding ou le crowdlending

Le financement de la foule sous forme de dons avec des contrepartie ou sous forme de prêts.

Les plateformes se sont multipliées, elles sont soit nationales, soit locales, soit par type de projets financés.

J’ai dans mes contacts un expert dans le domaine qui vous aidera à réussir vos campagnes. Il est très efficient.

En dehors des grandes plateformes nationales ou internationales, en Nouvelle Aquitaine, une plateforme finance des projets qui ont du sens : https://jadopteunprojet.com/

Les concours à la création d’entreprise

Ils sont nombreux, locaux, régionaux, nationaux ou internationaux.

C’est la cerise sur le gâteau qui peut être un booster de notoriété et un bel appui pour communiquer.

Être lauréat d’un concours, c’est aussi gagner en crédibilité aux yeux des autres financeurs de la création d’entreprise.

Les subventions

De plus en plus rares, elles existent sur certains projets spécifiques. Elles sont locales et exigent une recherche spécifique.

Les autres aides ?

Pôle emploi

C’est l’un des plus gros financeurs de la création d’entreprise en France sinon le plus gros.

Une condition : être indemnisé par pôle emploi.

Vous aurez un choix à faire :

  • Soit opter pour le maintien de vos allocations après création. Votre choix de statut juridique a un impact sur les conditions de ce maintien (total ou partiel).
  • Soit opter pour l’ARCE (sous condition d’obtention de l’ACRE) qui est un versement en deux fois de 45% de vos indemnités restantes à percevoir au moment de votre création. Les 55% que vous ne percevez pas peuvent être sollicités en cas d’échec de votre création ou reprise d’entreprise dans un délai de trois ans.

Le choix entre ces deux options est important. D’importants écarts de financements peuvent résulter de votre choix.

ACRE (ex ACCRE)

Cette aide ce n’est pas de l’argent que l’on vous donne, c’est de l’argent que l’on ne vous prélève pas après création.

C’est une exonération partielle de charges sociales sur votre première année d’activité.

Pour y prétendre, vous devez être dans l’une des situations suivantes :

  • Demandeur d’emploi indemnisé
  • Demandeur d’emploi non indemnisé inscrit à Pôle emploi depuis plus de 6 mois au cours des 18 derniers mois
  • Bénéficiaire de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ou du revenu de solidarité active (RSA)
  • Avoir entre 18 ans et moins de 26 ans
  • Avoir moins de 30 ans et être reconnu handicapé
  • Avoir conclu un contrat d’appui au projet d’entreprise (Cape)
  • Créer ou reprendre une entreprise implantée au sein d’un quartier prioritaire de la ville (QPV)
  • Bénéficier de la prestation partagée d’éducation de l’enfant (PreParE)
Fonds de garantie

Nationaux ou locaux, ils permettent d’éviter que vous vous portiez garant à titre personnel sur les prêts contractés. Ce sont ces fonds qui après étude de votre dossier propose leurs garanties aux banques en vue de l’obtention de vos prêts bancaires.

Parmi les fonds les plus connus :

Contact / prise de Rendez-vous

9 + 11 =

ou par téléphone au 06 11 75 43 02


Zone d'intervention du GPS de l'entrepreneur.

Je conseille des entrepreneurs principalement en Poitou-Charentes, à La Rochelle (17000), Rochefort (17300), Saintes (17100), Royan (17200), Pons (17800), Jonzac (17500), Saint-jean-d’Angély (17400), Angoulême (16000), Cognac (16100), mais aussi à Niort (79000), Poitiers (86000). J'interviens également à Bordeaux (33000), Nantes (44000) et en Vendée.

Mais ma zone de chalandise est bien plus vaste. Depuis 2009, J’ai accompagné à la création d'entreprise plus de 1000 entrepreneurs sur 15 départements : Charente-Maritime, Charente, Vienne, Deux-Sèvres, Landes, Loiret, Eure, Eure et Loir, Loir et Cher, Paris, Val de Marne, Yvelines, Seine et Marne, Haute-Vienne, Loire Atlantique.